la voix ROMAN ETRANGER

La voix 

des vagues

    ***

304 pages

 

 

 

 

 

JackieCopleton2-e1425205427108-225x300Jackie Copleton est diplômée d'Anglais à l'Université de Cambridge. En 1993, elle part pour Japon où elle enseigne l’anglais à Nagasaki et à Sapporo. Elle retourne au Royaume-Uni en 1996 pour suivre des études en journalisme. Elle a travaillé comme journaliste et a collaboré à plusieurs journaux. "La Voix des vagues" est son premier roman. Elle vit avec son mari à Newcastle.

 

 

 

 

 

Le livre :

 

Lorsqu'un homme horriblement défiguré frappe à la porte d'Amaterasu Takahashi et qu'il prétend être son petit-fils disparu depuis des années, Amaterasu est bouleversée. Elle aimerait tellement le croire, mais comment savoir s'il dit la vérité ?

Ce qu'elle sait c'est que sa fille et son petit-fils sont forcément morts le 9 août 1945, le jour où les Américains ont bombardé Nagasaki ; elle sait aussi qu'elle a fouillé sa ville en ruine à la recherche des siens pendant des semaines. Avec l'arrivée de cet homme, Amaterasu doit se replonger dans un passé douloureux dominé par le chagrin, la perte et le remord.

 

Notre avis :

 

" Il n'y a pas de trésors plus précieux que les enfants. Selon les croyances populaires japonaises, les enfants sont des cadeaux du paradis, et ceux qui sont âgés de moins de sept ans méritent une attention particulière.Ces croyances ont une profonde influence sur leur éducation, avec pour résultat une relation étroite entre mère et enfant."

Dés le début, le lecteur est bluffé. Jackie Copleton est anglaise et pourtant son écriture délicate toute en sensibilité, empreinte de la culture et des traditions japonaises, nous donne l'impression que l'auteur de ce roman est japonais. L'histoire se déroule sur 3 générations, et trois époques différentes, aujourd’hui aux USA, dans le Japon des années 40 et le Japon des années 20. Ce chassé-croisé de destinées et de temps, est parfaitement maîtrisé,si bien que le lecteur n'est jamais perdu dans le récit. Chaque chapitre est introduit par l’explication d’un mot ou d’une expression japonaise, et c'est un vrai régal. Chronique de l'atrocité et des souffrances provoquées par la bombe atomique sur Nagasaki et d'une passion dévorante d'une jeune fille, Yuko, pour Sato, un médecin, vieil ami de son père. A travers le journal intime de Yuko et les lettres de Sato, les noeuds de ce drame familial se dénouent peu à peu. Un portrait très juste de la société et de la famille japonaises. 

 

Prolongez votre lecture :

Atom bomb of Nagasaki 9 août 1945

 

Note rédigée par Yves, Janvier 2017

 

 

 

__________________________________