dites ROMAN ETRANGER

Dites

aux loups

que je suis 

chez moi

***

492 pages

 

 

images

 

 

Carol Rifka Brunt est née aux Etats-Unis en 1970 et vit aujourd’hui en Grande-Bretagne.  "dites aux loups que je suis chez moi"  est son premier roman.

 

 

 

 

  

Le livre :

Nous sommes au milieu des années 1980, aux Etats-Unis. June est une adolescente taciturne, écrasée par sa sœur aînée, avec des parents aussi absents qu’ennuyeux. Depuis sa banlieue triste du New Jersey, elle rêve d’art et de son oncle Finn, un peintre new-yorkais reconnu. Mais Finn est très affaibli et meurt bientôt de cette maladie qu’on n’évoque qu’à demi-mot, le sida. Inconsolable, la jeune fille se lie d’amitié avec un homme étrange, Toby, qui se présente comme l’ami de Finn. Confrontée à l’incompréhension de son entourage, et à la réalité d’une maladie encore honteuse, June va brusquement basculer dans le monde des adultes et son hypocrisie.

 

Notre avis : i 

" C'est ça le secret. Si l'on s'assure d'être toujours exactement celui qu'on veut être, si l'on fait en sorte de ne connaître que les personnes les plus formidables, alors on peut mourir demain. Ce sont les gens les plus malheureux qui veulent vivre éternellement parce qu'ils considèrent qu'ils n'ont pas fait tout ce qu'ils voulaient. Ils pensent qu'ils n'ont pas eu assez de temps. Ils ont l'impresssion d'avoir été arnaqués. "

Un roman bouleversant, comment ne pas être ému par ce livre,qui renferme beaucoup de richesses.l’auteur trouve la manière la plus touchante pour évoquer le sida. Elle montre justement la méconnaissance de la maladie, la peur qu’elle inspire, le caractère honteux qu’elle revêt. L’auteur par son écriture sensible nous fait partager les émotions d’une adolescente fragile et solitaire.

 

 

Note rédigée par Yves, Juillet 2015

 

_____________________________________