toute ROMAN ETRANGER

Toute la lumière

que nous ne

pouvons voir

    **

 

624 pages

 

 

 

antony doerEcrivain américain de 41 ans, Anthony Doerr vient de remporter le prix Pulitzer avec ce roman déjà en cours de traduction dans 40 langues et dont les droits d'adaptation au cinéma viennent d'être achetés. 

 

Le livre :


Ce roman nous entraîne, du Paris de l’Occupation à l’effervescence de la Libération, dans le sillage de deux héros dont la guerre va bouleverser l’existence. Destins croisés de deux adolescents : Marie-Laure, aveugle, réfugiée à St Malo chez son grand-oncle excentrique et mystérieux, avec son père, serrurier du Muséum d'Histoire Naturelle et gardien d'un diamant porteur d'une légende maléfique ; Werner, jeune orphelin allemand élevé avec sa sœur dans un village minier de la Ruhr, repéré par les Jeunesses hitlériennes par ses dons et sa passion pour la mécanique et les transmissions, et élevé dans une école d'élites avant d'être enrôlé dans la Wehrmacht.

Notre avis :


Ce roman est découpé en 187 chapitres relativement courts. On passe successivement de l'héroïne Marie-Laure à l'orphelin Werner, ce qui imprime à ce roman un rythme haletant. Une fresque où tout est soigneusement orchestré, l'action, les personnages, les sentiments. Par son écriture précise, l’auteur nous fait vivre de l’intérieur le bombardement de Saint-Malo (détruite à 80%). La collaboration, la résistance, l’enrôlement contre leur gré des jeunes allemands sont aussi évoqués dans ce récit qui se lit avec beaucoup de plaisir.

 

Prolongez votre lecture :

stmalo1944ordre 

La reconstruction de

 Saint-Malo

 

 

 

cliquez sur l'affiche

 

 

 

 

 

 

 

Note rédigée par Yves Juin 2015.

 

 

 

 

_________________________________