mémoires

 AUTOBIOGRAPHIE

Mémoires

 

   **

 

674 pages

 

 

beate-et-serge-klarsfeld-presentent-leur-memoires-une-autobiographie-croisee-du-couple-franco-allemand-a-paris-le-30-mars-2015_5311669Beate Klarsfeld, née le 13 février 1939 à Berlin, est une militante anti-nazie, travaillant pour la mémoire de la Shoah. Elle est mariée à Serge Klarsfeld, avec lequel elle a deux enfants : Arno (1965) et Lida (1973).

Serge Klarsfeld (né le 17 septembre 1935 à Bucarest en Roumanie) est un écrivain, historien et avocat de la cause des déportés juifs en France. Avec son épouse Beate, il a mené une action militante pour la reconnaissance de la Shoah, de la responsabilité des hommes et des États dans sa mise en œuvre, des droits des survivants et de leurs descendants.

 

Le livre :


Leur couple est une légende, leur biographie une épopée. Pourtant, rien ne prédestinait cette fille d'un soldat de la Wehrmacht et ce fils d'un Juif roumain mort à Auschwitz à devenir le couple mythique de "chasseurs de nazis"  que l'on connaît. Leur histoire commence par un coup de foudre sur un quai du métro parisien entre une jeune fille au pair allemande et un étudiant de Sciences Po. Très vite, avec le soutien de Serge, Beate livre en Allemagne un combat acharné pour empêcher d'anciens nazis d'accéder à des postes à haute responsabilité.
Sa méthode : le coup d'éclat permanent. Elle traite ainsi de nazi le chancelier Kiesinger en plein parlement, puis le gifle en public lors d'un meeting à Berlin. Leur combat les conduit aux quatre coins du monde. En France, ils traînent Klaus Barbie devant les tribunaux et ont un rôle central dans les procès Bousquet, Touvier, Leguay et Papon.
Ni les menaces ni les arrestations, notamment lors de leur tentative d'enlèvement de Kurt Lischka, ancien responsable de la Gestapo, ne parviennent à faire ployer un engagement sans cesse renouvelé jusqu'à aujourd'hui. Dans cette autobiographie croisée, Beate et Serge Klarsfeld reviennent sur quarante-cinq années de militantisme, poursuivant par ce geste leur combat pour la mémoire des victimes de la Shoah.

 

Notre avis :


Unis dans la vie et dans le combat, Beate et Serge Klarsfeld retracent dans cette autobiographie leur inlassable traque des criminels de guerre. C'est plus de quarante ans d'un combat commun et complice qui défilent. Leurs enquêtes nous emmènent De Berlin à Paris, de Cologne à Prague, de Jérusalem à la Paz.
La première partie met en lumière les actions chocs de Beate pour dénoncer la présence d’anciens criminels nazis dans la vie politique et administrative de l’Allemagne de l’Ouest. La seconde partie se concentre sur l’action de Serge pour faire reconnaître la Shoah et la situation des Juifs fils et filles de déportés.
La lecture de ce "pavé" n’est pas toujours facile, beaucoup d’énumérations, de chiffres, de noms qui peuvent être rédhibitoires mais qui sont le fruit du travail de toute une vie.

 

Prolongez votre lecture :

4 juillet 1987 :  Condamnation à perpétuité pour Klaus Barbie 

 

 

 

 

Note rédigée par Yves- Mai 2015

 

 

 

 

____________________________________