malaise  ESSAI

Malaise

dans

l'inculture

  **

 

304 pages

 

val Philippe Val est un journaliste, animateur de radio, humoriste, écrivain, auteur-compositeur-interprète et chansonnier français. Directeur de la rédaction du journal Charlie Hebdo de 1992 à mai 2009, il a ensuite dirigé France Inter jusqu'en 2014.

 

 Le livre :

Qu’il s’agisse de la réintroduction des ours, d’un licenciement à La Poste ou de meurtre de Juifs perpétrés par un djihadiste dans une école, c’est le sociologisme qui, immanquablement, dit le bien et le mal, repris par les rédactions, les chroniqueurs, les humoristes, les parlementaires, sous les yeux de plus en plus indifférents des citoyens désespérés.

 

Notre avis :

C’est à une véritable charge contre le sociologisme que se livre Philippe Val. Pourfendant Rousseau et lui opposant sans cesse Voltaire ou Montaigne, l’auteur défend son point de vue avec fougue et virulence. Selon lui, la sociologie s’est arrogé le droit de pouvoir définir ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui est convenable et ce qui ne l’est pas : mettant l’égalité à tout prix avant la fraternité, la bien pensante entraîne une absence de réflexion préjudiciable. J’ai ressenti cependant une gêne à la lecture de certains passage. Dans sa diatribe, Philippe Val semble détenir l’ultime vérité et ne doute jamais de la justesse de son raisonnement. Attention à ne pas tomber dans ce que l’on dénonce en se rappelant cette citation de Malesherbes : Qui eût cru que la tolérance aurait ses fanatiques ?

 

Note rédigée par Jean-pierre Mai 2015

 

______________________________