la maison ROMAN ETRANGER

La maison

des hautes falaises

        **

304 pages

 

 

 

 

 

 

 

Karen-Viggers

 

Née à Melbourne, Karen Viggers est vétérinaire, spécialiste de la faune sauvage. Elle exerce dans divers milieux naturels, y compris l'Antarctique. Elle vit aujourd'hui à Canberra, où elle partage son temps entre son cabinet et l'écriture. 

 

 

 

 

Le livre :

 

Après un drame qui l’a détruit et à détruit son mariage, Lex Henderson quitte Sydney pour s’installer dans un petit village de la côte australienne. Là-bas, personne ne le connaît, personne ne connaît son passé, mais, comme dans tous les petits villages loin de tout, chacun s’intéresse à sa manière à l’étranger. On s’intéresse d’autant plus à lui qu’il a acheté la maison d’une famille respectée et appréciée, une maison qu’un inconnu n’aurait pas dû s’offrir. Rapidement, les journées de Lex sont rythmées par les sous-entendus de chacun, mais aussi par l’océan et les baleines qui le fascinent. En même temps, il fait la rencontre de Callista Bennett, artiste passionnée au passé également douloureux. Attirés l’un par l’autre, ils vont céder à leurs sentiments. Pourtant, ils ont bien du mal à se comprendre et leur relation semble reculer, plus qu’avancer.

 

 

Notre avis :

 

Ode à la nature et à son pouvoir de guérison, un roman bien écrit, qui souffre de quelques longueurs et d'une histoire d'amour un peu convenue sur le thème "je t'aime moi non plus". Restent les magnifiques paysages, la nature sauvage, la beauté de l'océan et la fascination devant la grâce des baleines. Le sauvetage de l'une d'elle, échouée, donne lieu à un véritable reportage où le lecteur suit heure par heure, dans les moindres détails les tentatives pour sauver le cétacé.

 

 

 

 

 

Note rédigée par Yves, juin 2016.

 

 

 

 

______________________________________