CVT_Villa-Taylor_9098 ROMAN FRANCAIS

VILLA TAYLOR

    **

363 pages

 

 

 

 

AVT_Michel-Canesi_615AVT_Jamil-Rahmani_2540Michel Canési, né en 1952, est un médecin et écrivain français. Jamil Rahmani est Chef du service d'anesthésie réanimation urgences à l'Institut hospitalier franco-britannique de Paris. Il a fait ses études de médecine à Alger, avant de quitter le pays en 1987. Leur premier roman " Le syndrome de Lazare " qui traite de l'émergence du sida dans le Paris des années 1980 a été adapté au cinéma par André Téchiné sous le titre Les Témoins, sorti en mars 2007.

 

 

Quatrième de couverture (Anne Carrière) :

 

 

Diane, jeune femme au caractère bien trempé, dirige avec succès une banque d'affaires parisienne. Son ascension professionnelle fulgurante est aux antipodes de sa vie personnelle, qui se résume à un mot : désert. Un désert dont l'aridité résulte des zones d'ombre de son enfance.

Survient la mort de sa grand-mère, qui lui laisse en héritage la mythique Villa Taylor de Marrakech. Cette demeure renferme aussi toutes les clés du passé de Diane, clés que lui a scrupuleusement dissimulées sa famille. 

La première idée de Diane est de vendre la maison, mais ce lieu mystérieux, protégé du monde par la luxuriance de son parc, va entrer en résistance. Revient alors l’envie chez Diane de retrouver la trace de sa mère, qu’elle n’a pas connue. Les derniers habitants de la Villa Taylor : Halima, la gouvernante, Ahmed, le jardinier aveugle, Agathe, l’amie de sa grand-mère, vont l’aider à lever le voile sur ces énigmes. 

 

Notre avis :

 " Quand on demanda à Winston Churchill de couper dans le budget des arts pour soutenir l'effort de guerre, il répondit : Alors, pourquoi nous battons-nous ? "

Diane, est une jeune femme assoiffée de pouvoir mais inapte au bonheur, à la mort de " Moune " sa grand mère , elle se retrouve seule, elle n'a plus de famille et aucun espoir d'en fonder une, la solitude est sa compagne. Sa mère a disparu, peu après sa naissance depuis nul n'en parle jamais.

Héritière d'une grande villa à Marrakech, elle se retrouve plongée dans le monde oublié de son enfance, une civilisation sensuelle, monde de la lenteur, elle revoit les couleurs ,elle ressent les odeurs, elle entend la mélodie de la langue arabe. Elle se souvient d'une société mondaine oisive et futile dans le Maroc pauvre d'alors.

Une voix venue du passé, et le souvenir d'un parfum évaporé en même temps que sa mère, vont enfin lui révéler la vérité sur ses origines et lui permettre de se reconstruire et de devenir une autre femme.  

Propriété aujourd'hui du roi Mohammed VI, la villa Taylor sert de cadre à ce roman ensorcelant. Une maison remplie de secrets qu'elle ne délivre que lentement. L'écriture raffinée des deux auteurs met tous nos sens en éveil, un voyage dépaysant au coeur de Marrakech. 

 

Note rédigée par Yves, avril 2017

 

 

_____________________________