solomon ROMAN ETRANGER

SOLOMON

GURSKY

    **

633 pages

 

 

 

 

Richler_webFils d’un ferrailleur, Mordecai Richler est né en 1931 à Montréal. A l’âge de dix-neuf ans, il s’exile en Europe, d’abord en France et en Espagne, puis en Angleterre où il publie "L’apprentissage de Duddy Kravitz" en 1959. De retour au Canada en 1972, il s’installe avec sa femme Florence et leurs cinq enfants. Il meut en 2001, laissant une œuvre incomparable à la renommée internationale.

 

 

Le livre :

 

Moses Berger est encore enfant quand il entend pour la première fois le nom de Solomon Gursky. Ce personnage énigmatique deviendra bientôt pour lui une obsession qui l’incitera à mener une vaste enquête aux quatre coins du monde. Toute sa vie sera consacrée à démêler le vrai du faux dans l’histoire d’une famille juive aux origines drapées de mystère. Nous entraînant dans les bas-fonds londoniens du XIXe siècle, en Arctique avec l’expédition de Franklin en 1845, jusqu’en Amérique pendant la prohibition. Fresque totale de l’Amérique du Nord, de la fin de Far West au début de l’industrialisation, en bifurquant par la révolution russe, la Seconde Guerre mondiale et les seventies.

 

Notre avis:

"Pas de crédit. Si vous buvez pour oublier, payez d’avance!"

 

Le Canada est la toile de fond de ce roman plein de verve et d’humour. Six générations de Gursky, de multiples personnages secondaires, des situations picaresques et truculentes et voilà le lecteur avec un immense puzzle aux nombreuses pièces. Une lecture donc difficile pour ne pas perdre le fil de l’histoire, surtout qu’avec les va-et-vient entre différentes périodes, l’auteur ne nous aide pas vraiment. Un récit entre polar et roman d’aventures complètement démesuré.

 

 

Note rédigée par Yves, Avril  2016.

 

 

_________________________________________