seules les betes POLICIER

Seules

les bêtes

**

224 pages

 

 

cnColin Niel, né le 16 décembre 1976 à Clamart, est un écrivain français. Colin Niel a travaillé en Guyane à la création du Parc amazonien durant plusieurs années.Sa série guyanaise multiprimée met en scène le personnage d’André Anato, un gendarme noir-marron à la recherche de ses origines. Seules les bêtes, un roman qui ne fait pas partie de la série guyanaisea obtenu le Prix Polar du Quais du Polar 2017 et le Prix Polar Landerneau 2017.

 

Quatrième de couverture (editions du Rouergue ) :

 

Une femme a disparu. Sa voiture est retrouvée au départ d’un sentier de randonnée qui fait l’ascension vers le plateau où survivent quelques fermes habitées par des hommes seuls. Alors que les gendarmes n’ont aucune piste et que l’hiver impose sa loi, plusieurs personnes se savent pourtant liées à cette disparition. Tour à tour, elles prennent la parole et chacune a son secret, presque aussi précieux que sa propre vie. Et si le chemin qui mène à la vérité manque autant d’oxygène que les hauteurs du ciel qui ici écrase les vivants, c’est que cette histoire a commencé loin, bien loin de cette montagne sauvage où l’on est séparé de tout, sur un autre continent où les désirs d’ici battent la chamade.

 

Notre avis :

 

 

" Dans le temps, les vieux disaient que ton ombre, c’était l’image de la mort. Comme un double de toi qui s’accroche à tes pas et qui te quittera que le jour où tu seras sous la terre. "

Toutes les histoires ont un début, celle-ci commence le 19 janvier le jour où Evelyne Ducat, la femme d’un notable a disparu. Comme chaque jour elle est partie pour un après-midi de randonnée, et depuis plus rien. Chacun se rappelle ces deux institutrices disparues dans la tourmente, on les avait retrouvées congelées. Et puis les ragots commencent à circuler, cette disparition c’est juste une histoire de fesses, et en plus parait même qu’elle n’aime pas que les hommes. Mais un jour une nouvelle disparition va survenir.
Ce récit tourne autour de cinq personnes qui à tour de rôle vont être le narrateur et nous expliquer comment ils ont été mêlés dans la disparition d’Evelyne Ducat.
Alice, assistante sociale à la mutuelle agricole, mariée à Michel éleveur d’Aubracs qui manque d’ambition, mais Alice tombe amoureuse de Joseph.
Joseph, éleveur de brebis, qui ne sait parler qu’aux bêtes et à son chien, un homme que l’isolement a cassé.
Maribé, des nichons d’actrice, elle a seulement 26 ans et pourtant elle a l’impression d’avoir vécu plusieurs vies. Quand elle rencontre Evelyne elle va complètement s’abandonner à elle.
Armand, vit quelque part en Afrique, il ne pense qu’à faire la fête et passer du temps avec Monique, sa "Gazelle". Les arnaques sur internet c’est son travail, c’est comme cela qu’il va entrer en contact avec Michel.
Michel, sa plus grande erreur a été de prendre à la fois la ferme et la fille du père Brugier. Alors quand plus grand-chose ne va dans sa vie, la ferme, son mariage avec Alice, il cherche une porte de sortie.

La dure vie du causse, les hivers rigoureux où le temps ralentit, le ciel s’affaisse, la force du vent, la solitude des éleveurs qui restent, les autres sont partis petit à petit, le loup qui plante ses crocs dans la laine des bestiaux, les anciennes haines dont l’origine est un détournement d’eau ou des limites de terres non respectées. Voilà le cadre de ce roman policier original où des incroyables concours de circonstance vont conduire au drame. L’auteur avec talent, réussit à changer totalement de style à chaque narrateur différent. Il nous entraîne d’une vie rurale faite d’isolement et de détresse morale, à l’Afrique continent de la débrouille et de la misère.

 

Note rédigée par Yves, mai 2017

 

 

 

 

_______________________________