rever THRILLER

REVER

  ***

597 Pages

 

 

 

 

220px-Franck_Thilliez_20090315_Salon_du_livre_1Né en 1973 à Annecy, Franck Thilliez, ingénieur en nouvelles technologies, vit à Béthune dans le Pas-de-Calais. Romancier, Franck Thilliez est également scénariste. Le succès rencontré depuis "La Chambre des morts" en 2005, lui a permis de cesser son travail d'informaticien à Sollac Dunkerque pour se consacrer exclusivement à l'écriture.  

 

Le livre :

 

Abigaël psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, souffre d'une narcolepsie sévère, un trouble du sommeil, caractérisé par une immense fatigue, et qui l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur.

Depuis un an, elle travaille avec la gendarmerie sur une affaire d’enlèvement d’enfants. Elle est victime d’un accident, dont elle sort qu’avec quelques contusions, mais où son père et sa fille trouvent la mort. Son père cachait-il un secret, lorsqu’il a insisté ce matin de décembre pour partir en voyage familial ? Elle va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. 

 

 

Notre avis :

" où naissait le rêve ? Quand se terminait-il ? Il y a toujours un rêve qui veille ! "

Dès la première page, un petit avertissement nous indique que ce récit va être original. Comme l'héroine, nous naviguons entre rêve, hallucinations et réalité, heureusement Franck Thilliez trouve une astuce pour qu'on ne se perde pas dans la chronologie du récit. Bien sur il y a quelques invraisemblances, mais on se laisse happer par cette sordide histoire. Et que dire de l'épilogue où l'auteur nous invite à télécharger un chapitre manquant (voir ci-après) où se trouve une table des matières pour relire le livre dans la chronologie des faits.

 

Prolongez votre lecture :

 

preview-franck-thilliez-r-ver-chapitre-57-1

 

Pour charger le chapitre 57

cliquez sur le lien ci-dessous :

 Franck_Thilliez___R_ver___Chapitre_57_

 

 

 

 

 

Note de lecture rédigée par Yves, août 2016

 

 

 

____________________________________