prendre POLICIER

PRENDRE

   LILY

  ***

528 pages

 

 

 

 

Marie-NEUSERMarie Neuser est née en 1970 à Marseille. Agrégée d'italien, elle enseigne, vit et écrit à Marseille, sa ville d'origine. Ses deux premiers romans, "Je tue les enfants français dans les jardins" et "Un petit jouet mécanique" ont reçu un très bel accueil critique.

 

 

 

 

Le livre :

 

Une mère de famille retrouvée assassinée dans sa baignoire, les seins tranchés, les doigts comme un écrin renfermant deux mèches de cheveux. 
Le corps d'une étudiante coréenne abandonné la nuit dans un quartier désert. 
Et des jeunes femmes qui témoignent : leurs cheveux coupés net, tandis qu'elles vivent, marchent, respirent dans une petite ville balnéaire d'Angleterre qui ne connaît pas les débordements. 
Non loin de la salle de bains de Lily Hewitt vit Damiano Solivo. On lui donnerait le bon Dieu sans confession si ce n'étaient ces déviances auxquelles il s'adonne en secret. 
Mais son épouse peut le jurer : Damiano est innocent. Damiano est même victime. Victime, oui : de la complexité d'une machinerie sociale et judiciaire qui sait comment on façonne les monstres. 

 

 

 

 

Notre avis :

 

"Prendre Lily" s’inspire d’un véritable fait divers qui a bouleversé l’Italie et l’Angleterre dans les années 1990-2000,"prendre Lily", raconte la traque d'un psychopathe identifié. J’ai beaucoup aimé ce roman très réaliste qui nous plonge dans la vie d’un policier très impliqué professionnellement dans une enquête complexe et très bien documentée. On est bien loin des séries policières américaines où les analyses et tests médico-légaux se font en deux temps trois mouvements : non là, on attend des mois, voire des années pour des résultats de tests souvent décevants. Et les procédures judiciaires sont aussi complexes que longues à aboutir. Pourtant, même si l’enquête s’étale sur des années, pas une seconde je ne me suis ennuyé  L’écriture de Marie Neuser est fluide et on prend beaucoup de plaisir à la lire. Le personnage de Gordon est attachant dans son entêtement et dans sa quête de la Vérité et de la Justice.

Un très bon polar que l'on ne lâche pas facilement.

 

 

Note rédigée par Gilbert, novembre 2015

 

 

 

______________________________________