510uqAZT--L POLICIER

Prendre les loups

pour des chiens

***

320 pages

 

 

 

téléchargement Hervé Le Corre, né en 1955 à Bordeaux, est un auteur de roman policier.Professeur de lettres dans un collège de Bègles, il est un lecteur passionné entre autres de littérature policière. Il commence à écrire sur le tard à l'âge de 30 ans des romans noirs et connait un succès immédiat.  Il a reçu le grand prix de littérature policière en 2009, le Prix Mystère de la critique 2010 pour "Les Cœurs déchiquetés" et le prix Landerneau polar 2014 pour "Après la guerre".

 

 

Le livre :

 

Franck, environ 25 ans, sort de prison après un braquage commis en compagnie de son frère aîné. Il est accueilli par une famille toxique : le père, fourbe, retape des voitures volées pour des collectionneurs, la mère, hostile et pleine d'amertume, la fille Jessica, violente, névrosée, animée de pulsions sexuelles dévorantes et sa fille, la petite Rachel, mutique, solitaire et mystérieuse, qui se livre à ses jeux d'enfant.. Dans la moiteur, la méfiance et le silence, un drame va se jouer entre ces êtres désaxés. 

 

Notre avis :

 

Hervé Le Corre nous avait étonné avec " Après la guerre " et il récidive avec ce puissant roman, noir au possible. L'auteur à une qualité d'écriture rare dans les polars qui sait parfaitement rendre l'atmosphère pesante et toxique ,il met en scène des personnages singuliers, dont il trace un portrait d'une justesse absolue. Et au milieu, de ce monde sordide et misérable où les instincts sont primaires, il insère une petite fille innocente, ce qui rend le récit encore plus glauque. Une ambiance lourde, moite, un huis clos où la sexualité,l'alcool,la violence et la folie se mélangent.

 

 

Prolongez votre lecture :

 

apres-la-guerre,M145016Ce livre est bien plus qu'un polar c'est un vrai roman, certes noir, mais quel roman! L'auteur par son écriture magnifique sait rendre l'atmosphère délétère de Bordeaux, encore hantée par les fantômes de l’Occupation mais aussi la dureté de la guerre d'Algérie. Le style est varié, passant du langage des bas-fonds à des accents poignants quand le récit se transporte sur le front algérien. De la grande littérature.

Disponible à la bibliothèque !

***

 

 

 

 

 

 

 

Note rédigée par Yves, février 2017

 

 

_______________________________________