pars-le-vent-se-leve ROMAN ETRANGER

                            Pars,

le vent se lève

**

350 pages

 

 

 

HanKang 

Han Kang née en 1970, est une écrivaine sud-coréenne. Depuis l'été 2013, Han Kang enseigne l'écriture créative à l'Institut des arts de Séoul tout en poursuivant sa carrière d’auteur.

 

 

 

 

 

 

Le livre :


Lorsque sa meilleure amie, In-ju, une jeune femme peintre, meurt dans un accident de voiture, Jeong-hee, la narratrice, est confrontée à un critique d’art qui prétend que la jeune femme, en réalité, s’est suicidée. Jeong-hee ne croit pas à ce suicide et découvre au cours d’une enquête parfois dangereuse et digne d’un détective, la fragilité de son amie et la souffrance dans laquelle elle a vécu.
Cette recherche nous emmène à travers Séoul, dans l’hiver coréen, dans l’intimité du milieu artistique et le lecteur pénètre, par petites touches, dans une société à la fois proche et lointaine.

Notre avis :


Une œuvre singulière, aux faux airs de roman policier. Un livre difficile à saisir, empreint de poésie et de sensibilité où des passages consacrés aux lois de l’univers se mélangent aux états d’âmes des personnages. La quête de la vérité sur la mort de son amie, n’est en fait pour Jeong-hee qu’une recherche sur elle même.


Note rédigée par Yves Mai 2015.

________________________________________