Par-amour ROMAN FRANCAIS

Par amour

     **

404 pages

 

 

 

 

 

 

bio2015_valerie-286x300Valérie Tong Cuong est une écrivain française née en 1964.Après une adolescence chaotique, elle étudie la littérature et les sciences politiques. Elle travaille huit ans dans la communication puis lâche tout pour se consacrer à l’écriture (romans, nouvelles, scénarios).Elle a publié une dizaine de romans

 

 

Le livre :

 

L’histoire de deux familles havraises emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. D’un côté, Joffre et Emélie, concierges d’école durs au mal, patriotes, et leurs enfants ; de l’autre, le clan de Muguette, dont l’insouciance sera ternie par la misère et la maladie.
Du Havre à l’Algérie où certains enfants seront évacués, des chemins de l’exode au sanatorium d’Oissel, ce roman choral met en scène des personnages dont les vies secrètes s’entremêlent à la grande Histoire, et nous rappelle qu’on ne sait jamais quelles forces guident les hommes dans l’adversité.

 

Notre avis :

 

Juin 1940, les anglais se replient, le Nord est à genoux, Saint-Nazaire est bombardée, comme des milliers de gens, deux soeurs, Emélie et Muguette, accompagnée de leurs quatre enfants fuient la ville du Havre, c'est la débâcle face à l'avancée allemande. Plus qu'une seule chose compte, se sauver et sauver les enfants, c'est sauve qui peut et chacun pour soi.

17 juin, le Maréchal  demande l'armistice et chacun est invité à rentrer chez soi. La plupart des gens sont excités à l'idée du retour, mais tout vient de disparaître dans le fracas de la défaite.

Joffre le mari d'Emélie est de retour dans une ville où l'on voit les premières traces de l'asservissement. Il faut faire la queue pour obtenir trois cents grammes de pain. Il va rechercher du réconfort dans la lutte clandestine.

Muguette est atteinte par la tuberculose, elle doit partir en sanatorium, Joseph et Marline, ses enfants sont envoyés dans une famille d'accueil en Algérie.

Les bombardements se calment,lentement la ville commence à se réorganiser, La poste et le téléphone sont rétablis, les restaurants sont de nouveau fréquentés, les cinémas remplissent leurs salles. 

Mais le répit est de courte durée ,l'école est réquisitionnée par les allemands, les bombardements anglais s'enchaînent,les juifs doivent dorénavant porter une étoile jaune. Quatre-vingt pour cent de la population du Havre quitte la ville. Les quatre cinquièmes des bâtiments sont rasés par un déluge de bombes.

Roman choral où l'auteur donne la parole à tous les membres de la famille, cette construction permet au récit d'avancer au fur et à mesure que l'on change de narrateur. Le sujet de l'occupation allemande a souvent été abordé dans de nombreux livres, difficile donc d'être original. Si Valérie Tong Cuong, n'évite pas certains clichés, l'enfant juif caché dans une cave, le père collaborateur qui est en fait un résistant, elle sait faire revivre le martyr de la ville du Havre et de ses habitants avec un récit bien documenté et nous raconte l'histoire méconnue de près de trois mille enfants métropolitains réfugiés en Algérie entre 1941 et 1945. Un roman où des gens ordinaires, vont essayer de survivre, portés par l'amour comme l'indique si bien le titre de ce livre. 

 

Prolongez votre lecture :

Actualités françaises du 2 mars 1945

 

PHOa8bb1a32-3507-11e4-99ab-aca933a9442f-805x553 cliquez  sur la photo

 

 

Note rédigée par Yves, avril 2017

 

 

 

 

_______________________________