les vies ROMAN ETRANGER

Les vies

de papier

    *

326 pages

Prix Fémina Etranger 2016

 

 

 

portraitRabih Alameddine, né en 1959 à Amman en Jordanie, est un peintre et écrivain libano-américain. Féru de mathématiques, il décroche un diplôme d'ingénieur de l'Université de Californie. Il commence sa carrière en tant qu'ingénieur avant de se consacrer à l'écriture et à la peinture. Il partage sa vie entre San Francisco et Beyrouth.

 

 

Le livre :

 

 

Liban, de nos jours. Au seuil de la vieillesse, Aaliya déroule le fil de ses souvenirs. Elle est née à Beyrouth, où elle vit toujours. Elle occupe l'appartement qu'elle a un temps partagé avec un homme épousé à seize ans, au début des années cinquante, avant qu'il ne décide de divorcer quatre ans plus tard. Elle a longtemps tenu une librairie, et les livres sont pour elle de fidèles compagnons de route. Depuis 50 ans, elle traduit en arabe de grands romans, sans n'être jamais publiée.
Les silhouettes de son passé reviennent la hanter, tout comme les souvenirs brutaux ou triviaux de la guerre civile. Entre deux conversations avec des voisines hautes en couleur, ou les soins apportés à sa mère qui perd la tête, elle s'interroge sur le poids de ce qui n'a pas été, et son existence qui, peut-être, n'a pas été « nécessaire », comme le suggère le titre originale du livre " an unnecessary woman".

 

 

Notre avis :

 

" Lire un bon livre est aussi somptueux que la première gorgée de jus d'orange qui met fin au jeûne du ramadan. "

Cette déclaration d'amour à la littérature n'est pas facile à lire car trop riche, parsemée de nombreuses références littéraires.

Les nombreuses digressions ont perturbé ma lecture et gâché mon plaisir , reste un portrait magnifique d'une femme, hors du commun, solitaire et indépendante et la description du Liban, de la société libanaise, de la place de la femme et aussi la vie quotidienne dans  Beyrouth en temps de guerre.

 

 

 

 

 

Note rédigée par Yves, novembre 2016

 

 

 

 

 

 

 

______________________________