ROMAN ETRANGER

le veau   * * "Le veau"

 

L'auteur :

 

Mo Yan, de son vrai nom Guan Moye, est un écrivain chinois, né en  1955 au sein d'une famille paysanne. De 1959 à 1961, sa famille connut la faim en raison du Grand Bond en avant. En 1966, pendant la Révolution culturelle, il fut classé parmi les « mauvais éléments » et renvoyé de l'école. Sa famille vit dans une grande pauvreté durant cette période. Il travaille en usine avant d'intégrer en 1976 l’Armée populaire de libération, puis le Parti communiste en 1979. Mo Yan démissionne de l'armée en 1999, où il travaillait jusque-là  au département de la culture. Le prix Nobel de littérature a été attribué en 2012 à Mo Yan.

 

Le livre :

 

Mêlant souvenirs et imagination débordante, ces deux nouvelles montrent l’attachement de Mo Yan à l’enfance, à sa province natale et au monde animal. L’auteur nous décrit une Chine rurale où la débrouillardise permet d’affronter la dure réalité. Mo Yan laisse exploser avec délices la malice et l’énergie de l’enfance, la bonhommie, le courage et l’humour vache du monde paysan soumis aux lois absurdes de l’époque maoïste.

 

 

Notre avis :

 

Une écriture joyeuse, sous forme de contes, Mo Yan nous brosse un portrait sans concession de la chine rurale sous Mao, les tracasseries administratives,la lourdeur des institutions et la corruption.

 

(avis rédigé par Yves)