z le maitre BD Adultes

Le maître

d'armes

   **

 

 

 

 

AVT_Xavier-Dorison_8284

Xavier Dorison est né en 1972 à Paris. Dès 1997, il écrit le premier tome du Troisième Testament, série dessinée par Alex alice qui remporte un succès immédiat. Il publie ensuite deux séries aux Humanoïdes associés : Prophet avec Matthieu Lauffray et Sanctuaire avec Christophe Bec. Il coscénarise, avec Fabien Nury, le film Brigades du tigre, qui sera également adapté en Bande dessinée aux éditions GLENAT avec Jean Yves Delitte au dessin. Il coscénarise, toujours avec Fabien Nury, le western fantastique W.E.S.T mis en image par Christian Rossi. Et lance début 2007 une fresque pirate : Long John Silver.

 

Photo_278

Joël Parnotte est né en 1973. Il a suivi l’enseignement de l’école des beaux-arts de Versailles puis le cursus bande dessinée à Angoulême. Il a signé Hong Kong Triad aux éditions Le Téméraire, en collaboration avec Vincent Mallié et Delphine Rieu pour la couleur. Ensuite, avec les mêmes complices, Les Aquanautes chez Soleil (5 titres au total). Chez le même éditeur, il réalise un one-shot Un Pas vers les Étoiles, scénario de Jérôme Félix. Balac est séduit par son dessin en découvrant Les Aquanautes. La Saga des Porphyre pouvait commencer. 

 

Le livre :

1537. Au fin fond des montagnes perdues du Jura, un envoyé de l’Église exacerbe la haine religieuse de montagnards catholiques afin qu’ils lancent une chasse à l’homme contre un jeune protestant et son guide. Leur crime ? Vouloir faire passer une Bible traduite en français jusqu’en Suisse pour la faire imprimer. Une hérésie ! Commence une traque impitoyable : à deux contre trente, le destin du jeune homme et du vieux Hans Stalhoffer semble scellé. Sauf que Hans n’est pas une proie comme les autres ; il est l’ancien maître d’armes de François Ier… Et la proie est bien décidée à devenir le chasseur.

 

Notre avis :

Un dessin somptueux qui s’appuie sur une histoire aux nombreux rebondissements, voici la BD telle que je l’apprécie. Le scénario a une base historique, La Réforme, des personnages crédibles et une intensité qui ne laisse pas de place aux temps morts. Il est aussi appréciable que cet album unique ne débouche pas sur une série interminable comme c’est trop souvent le cas dans l’univers de la BD.

 

Note rédigée par Jean-pierre, décembre 2015

 

 

_______________________________________