61EH5LCFa6L POLICIER

Le dernier repos

   de Sarah

    **

491 pages

 

 

 

 

 

téléchargementRobert Dugoni, né en  1961 dans l'Idaho, est un écrivain américain, auteur de roman policier. Il fait des études à l'université Stanford où il reçoit des prix d'écriture. Il travaille ensuite comme journaliste. Il entreprend et complète des études de droit à l'université de Californie, puis exerce comme procureur à San Francisco. En 1998, il décide de se consacrer à l'écriture.Il est l'auteur de deux séries, l'une consacrée à David Sloane, un avocat, et l'autre à Tracy Crosswhite, un détective criminel. Les deux séries sont situées à Seatle.

 

 

 

 

 

Quatrième de couvertue (Michel Lafon) :

 

Tracy Crosswhite vit depuis vingt ans avec la disparition tragique de sa sœur Sarah. Malgré le procès qui a condamné un coupable providentiel, elle est persuadée que cette histoire recèle encore de nombreux mystères. Pour que justice soit rendue, elle est même devenue enquêtrice dans la police de Seattle.
Lorsque les restes de Sarah sont finalement découverts dans la ville où elles ont passé leur enfance, Tracy est bien décidée à faire toute la lumière sur cette affaire. Dans sa poursuite du véritable criminel, elle mettra au jour des secrets enfouis depuis trop longtemps.

 

Notre avis :

 

 

Tracy et Sarah sont sœurs, Tracy est la meilleure amie de Sarah et d’une certaine façon une seconde mère. Tracy culpabilise d’avoir laissé Sarah seule ce soir-là, car Sarah a disparu.

 

Edmund House un violeur en liberté conditionnelle est un coupable tout trouvé, violeur un jour, violeur toujours. Malgré le corps de la jeune victime introuvable, il est condamné à la perpétuité.

 

Depuis 20 ans, Sarah a disparu, la possibilité de la retrouver est infinitésimale, mais Tracy entretient au fond d’elle-même cette minuscule étincelle

 

Todd et Billy chassaient le canard ce matin, hercule avait flairé une piste. Quand le chien est revenu, il avait quelque chose de blanc et visqueux dans la gueule. C’est un os a dit Bill. Ils avaient trouvé le corps de Sarah, vingt ans après.

 

Les indices médico-légaux retrouvés sur le site de la sépulture sont en contradiction avec les preuves soumises lors du procès d’Edmund House. Avec l’aide de Dan son ami d’enfance devenu avocat, Tracy, aujourd’hui enquêtrice à la criminelle, veut prouver que l’enquête a été bâclée, voir manipulée, qu’Edmund House a payé pour un autre et souhaite plus que tout retrouver le véritable assassin de sa sœur. Toute la ville s’interroge, pourquoi une personne qui passe son temps à mettre les assassins derrière les barreaux, cherche à faire libérer l’homme condamné pour le meurtre de sa sœur.

 

Un avocat de la défense, qui n’a pas défendu son client au mieux de ses intérêts, le témoignage confus d’un représentant de commerce sept semaines après la disparition de Sarah, un shérif et un procureur qui semblent avoir joué un rôle pas très net dans cette enquête, jusqu’au propre père de Tracy, aujourd’hui décédé, qui n’a pas toujours eu un comportement normal.

 

De temps en temps cela détend de lire un bon polar, et ce roman en est un. L’auteur combine avec talent une enquête policière et sa suite juridique avec un thriller. Bien sur les thèmes de la disparition d’une jeune fille et du coupable désigné d’office ont déjà été traités plusieurs fois, mais l’auteur sait faire rebondir son histoire, même si c’est un peu trop tôt à mon goût, car il reste près 100 pages quand le lecteur connait  le véritable coupable.

 

Les différents flashs back sont bien intégrés au récit et permettent de bien comprendre la relation fusionnelle entre les deux sœurs et la perte terrible et la souffrance ressenties par Tracy. Robert Dugoni a été procureur et cela se sent tout au long du récit, notamment dans les 400 premières pages où Tracy et Dan démontent point par point les preuves qui ont conduit Edmund House derrière les barreaux.

 

 

 

 

Note n° 741 rédigée par Yves, juin 2017

 

 

__________________________________