ROMAN FRANCAIS     

Le_bleu_des_abeilles 

 

 

 

 * * * " Le bleu des abeilles

 

 

 

L'auteur :

 

Laura Alcoba est une femme de lettres et traductrice française, née en Argentine en 1968. Fille de révolutionnaires, elle est arrivée en France en 1979.Elle est maître de conférences à l’Université de Paris X- Nanterre où elle enseigne la littérature espagnole.

  

 

Le livre :

 

La narratrice a une dizaine d’années lorsqu’elle parvient à quitter l’Argentine pour rejoindre sa mère, opposante à la dictature réfugiée en France. Son père est en prison à La Plata. Elle s’attend à découvrir Paris, la tour Eiffel et les quais de Seine qui égayaient ses cours de français. Mais Le Blanc-Mesnil, où elle atterrit, ressemble assez peu à l’image qu’elle s’était faite de son pays d’accueil. Laura Alcoba décrit avec le regard et la voix d’une enfant éblouie, sa vie d’écolière, la découverte de la neige, la correspondance avec son père emprisonné, l’existence quotidienne dans la banlieue, l’apprentissage émerveillé de la langue française. Une chronique acidulée, joyeuse et profondément touchante.

 

 

Notre avis :

C’est une heureuse découverte littéraire que cette auteure argentine que je ne connaissais pas.
Jeune fille d’une dizaine d’années, la narratrice rejoint sa mère réfugiée politique au Blanc Mesnil, tandis que son père reste détenu comme prisonnier à la prison de La Plata en Argentine. Elle découvre alors la France, Paris, la neige, le bonheur et l’amour de la langue française. Mais la réalité n’est pas forcément celle un peu idyllique qu’elle avait imaginée, et elle la retranscrit avec ses yeux d’enfants à la fois émerveillée mais aussi surprise par certains aspects de la réalité française
L’écriture de Laura Alcoba est un enchantement. Ce livre est empreint de finesse, de légèreté et se révèle à la fois émouvant et tendre.
Une auteure que j’ai eue beaucoup de plaisir à découvrir !

(avis rédigé par Josiane)

 

 

Un roman court (120 pages seulement), plein de charme et de fraicheur. Une déclaration d'amour à la langue française dont certaines pages sur les voyelles, le "ç" ou le "e" muet sont un enchantement. Un superbe roman sur l'exil, le déracinement et l'enracinement dans un nouveau pays.

 

(avis rédigé par Yves)