9782221190333 ROMAN ETRANGER

La voix

cachée

  **

378 pages

 

 

 

 

1406640227_448053_1406722026_sumario_normal Parinoush Saniee est une écrivaine iranienne. Elle est l'auteure du Voile de Téhéran (Robert Laffont, 2015), censuré par le gouvernement et pourtant immense succès en Iran et vendu dans le monde entier. Sociologue et psychologue, elle dénonce la manière dont les familles iraniennes, déchirées entre leur volonté d'émancipation et la pression d'un islam rigoriste, sont aveugles à la détresse de leurs enfants. La Voix cachée est son dernier roman .

 

 

 

Quatrième de couverture ( Robert laffont ) :

 

À quatre ans, Shahaab ne parle toujours pas. Protégé par sa mère, il n'a pas conscience de sa différence et vit heureux. Puis il découvre que son entourage, y compris son père, le prend pour un idiot et se moque constamment de lui. Son monde de paix et d'harmonie s'écroule. Comment faire face à la violence psychologique dont il est victime ?
Submergé par la révolte, Shahaab devient un véritable petit démon. Jusqu'à l'arrivée de sa grand-mère. À force d'amour et d'écoute, elle le délivre de sa rage et lui apprend à communiquer. Les voix de Shahaab et de sa mère, Maryam, se mêlent pour raconter cette histoire vraie d'une enfance brisée puis reconstruite.

 

Notre avis :

 

 

Le soir de la fête organisée pour ses 20 ans, Shahaab se souvient. Il a cinq ans, il ne parle pas, C’est le souffre douleur de son cousin qui l’a surnommé le débile ou le petit gogol . Shahaab passe son temps à regarder les feuilles et les vers de terre, la lune et les étoiles sont ses amies.
Asrah son frère aîné, est poli et bon élève, toujours en tête de sa classe, il ne veut pas d’un frère idiot. Nasser son père pense que son enfant est anormal. Sa petite sœur Shadi est la joie de la vie de sa mère Maryam, lui est la peine de ses jours.
Quand Shahaab comprend enfin qu’il est l’objet des moqueries de tout son entourage, une terrible colère s’empare lentement de lui, il sent la haine bouillonnée dans son coeur. Suivant les conseils de ses amis imaginaires Babi et Asi il décide de régler ses comptes lui-même et les bêtises vont s’accumuler et les brimades aussi.
Et puis sa grand-mère maternelle, Bibi, vient s’installer à la maison et pour la première fois quelqu’un va accepter tous ses défauts.
Shahaab et sa mère Maryam sont à tour de rôle les narrateurs de ce récit qui s’apparent à un conte . Portrait d’un enfant différent qui écrit les mots en couleurs car il connait leur âme et qui parle à sa maman avec ses yeux. Portrait de l’Iran enfermé dans un islam rigoriste où la police de la moralité réprime tout contact entre personnes de sexe opposé qui ne sont pas apparentées. Portrait douloureux de la condition féminine dans ce pays où l’homme est le maître, les mariages sont arrangés et où les femmes doivent renoncer à leurs rêves pour se transforme en ménagère ordinaire. Portrait de la société iranienne où tous les espoirs reposent sur le fils aîné, où les pères n’aiment que les enfants qui les rendent fiers. Un beau roman rempli d’amour et de souffrance.

 

 

Note n° 757 rédigée par Yves, juillet 2017

 

 

 

 

__________________________________