la soudure ROMAN FRANCAIS

LA SOUDURE

 

    **

 

222 Pages

 

 

 

guyardAlain Guyard, né en 1966, est écrivain. Il philosophe dans des lieux où on ne l'attend pas, en direction de publics qui ne s'y attendent pas. Il intervient notamment dans les prisons, les centres hospitaliers, les cliniques, les centres sociaux, les salles des fêtes et les bistrots. Il donne en outre des "leçons de philo foraine"", sous forme de performances exploitant les codes des bonimenteurs de foire et des joueurs de bonneteau. Il vit actuellement à Nîmes .

 

 

Le livre :


Ryan travaille à temps partiel dans une usine d'emballage de poulets congelés. Cyndie, déficiente mentale légère, joue les Calder du pauvre en soudant des ferrailles dépareillées. Et leur love story patauge dans le cambouis. Autour de ces accortes tourtereaux démonétisés et sans enfant gravite une galaxie de personnages joviaux comme maître Cube, obèse avocat marron, les patibulaires frères Patrac, Kristopher, compagnon de route et de déroute, la reine Josépha, impératrice des caravanes. Et tout ce beau monde d’affiner à l’infini l’art de gagner plus en travaillant peu, si ce n’est en trafiquant de l’herbe louche ou en désossant les 4X4.
Tout cela aurait pu mal finir, dans l’hécatombe et le déficit, si ce n’était l’appui poétique de Jean Jacques capitaine lyrique aux élans homériques qui remettra à flot tout ce beau monde.

 

Notre avis :


"On va piller humaniste mon pote. Aider les bourgeois à lâcher prise en les détachant de leurs biens dans ce monde ." 

La soudure est une réécriture de l’Odyssée d’Homère dans la France du XXIe siècle façon pieds nickelés et tontons flingueurs. Un style argotique genre Michel Audiard ou Frédéric Dard, un roman truculent complètement immoral. Un texte à consommer sans modération, malgré un final grandguignolesque et l’envolée anarchique de l’auteur dans la dernière page.

 

Note rédigée par Yves août 2015.

 

 

 

__________________________________