la route sombre ROMAN ETRANGER

La route sombre

    ***

 

442 pages

 

 

 

 


Ma Jian Ma Jian, né en Chine en 1953, est un écrivain, poète, photographe, peintre et romancier. Ma Jian a travaillé comme horloger puis comme peintre de la propagande. Il a également occupé un poste de photo reporter pour un magazine d’état. A l'âge de trente ans, il quitte son travail pour voyager trois ans durant à travers la Chine. En 1987, Ma Jian quitte Pékin pour s'installer à Hong Kong, mais poursuit cependant de nombreux voyages partout dans le pays, notamment pour soutenir la cause des militants pro-démocrates de la place Tianamen en 1989.

Après Hong Kong, il déménage en Allemagne, puis à Londres, où il vit désormais. Il est condamné à l'exil perpétuel depuis que ses livres ont été censurés par le gouvernement chinois.

 


Le livre :


La route sombre raconte comment la politique de l'enfant unique, mise en place à la fin des années 70 (quelque peu adoucie en 2013 seulement), a condamné des milliers pour ne pas dire des millions de familles à fuir pour échapper aux foudres du planning familial. Il s'agit bien d'un roman qui s'attache aux pas d'un couple qui attend un deuxième enfant, en toute illégalité donc, mais la fiction ne fait que refléter une réalité avérée d'une violence à peine imaginable. Avortements sauvages, viols, centres de détention et de "rééducation", corruption, bébés morts flottant sur les fleuves : le tableau est d'une horreur totale et la tentation est forte de refermer le livre avant la fin. Un cauchemar. En Chine, le ventre des femmes appartient au gouvernement et quiconque s'oppose à cet état de fait s'expose à toutes les "punitions" possibles, jusqu'à la mort.

 

Notre avis :

 **  

Ce roman est un témoignage accablant sur les dérives de la politique du planning familial chinois dite de  "l’enfant unique"  .

Mais c’est avant tout de la place de la femme et de la petite fille dans la société chinoise et sur la  "violence du contrôle social"  et du "contrôle par l’homme du corps de la femme" qu’il est avant tout question.
C’est aussi un constat sans failles sur la corruption qui règne en Chine avec comme corollaire les conséquences environnementales et sanitaires sur la population.
Ecrit dans une langue crue, c’est un livre sombre comme l’indique son titre mais un témoignage fort à lire absolument.(Josiane) 

 

 

***

"Quand la femelle panda attend un petit, la nation entière se réjouit. Mais quand une femme tombe enceinte, on la traite comme une criminelle. Dans quel pays sommes nous ?"

Cette phrase résume à elle seule, ce terrible roman, atroce et insoutenable par instants. Ce livre raconte la condition féminine sous le joug d’une politique familiale de l’enfant unique. Les personnages évoluent en permanence dans un milieu pollué et nauséabond Le délire de l’héroïne, à la fin du livre peut surprendre le lecteur, mais ce superbe roman reste un témoignage sur l’apocalypse humain et environnementale en Chine dans les années 1990. (Yves)

Note rédigée par Yves Février 2015.