la douleur ROMAN ETRANGER

La douleur porte

un costumes de plumes

       *

122 pages

 

 

porter Editeur, Max Porter ose franchir le pas de l’écriture et a composé sur le deuil très certainement un des livres le plus original qui soit traitant de ce sujet. "La douleur porte un costume de plumes" s’inspire du vécu de l’auteur – Lui et son frère ont perdu leur père jeunes – et très certainement du besoin d’en parler. Il vit à Londres avec sa femme et leurs trois enfants

Le livre :

 

Une mère meurt. Elle laisse derrière elle deux petits garçons et leur père terrassés par le chagrin. Un soir, on frappe à la porte de leur appartement londonien. Surgit alors un étrange personnage : un corbeau, doué non seulement de parole mais d’une verve enfiévrée. Il les accompagnera jusqu’à ce que la blessure de la perte, à défaut de se refermer, guérisse assez pour que la soif de vivre reprenne le dessus.

 

Notre avis :

 

Un récit totalement déconcertant, où un corbeau symbolise le vide laissé par la mort d’un être cher. L’absence, la tristesse infinie, le silence tout est matérialisé par cet oiseau qui va aider le papa et les garçons à faire leur deuil. Que dire d’autre soit vous allez adorer ce petit livre, soit vous allez le trouver absurde et incompréhensible.

 

Note rédigée par Yves février 2016.

 

 

______________________________