la-chute-des-princes ROMAN ETRANGER

La chute

des princes

 **

 

231 pages

 

 

 

books1-1Robert Goolrick est un écrivain américain né en Virginie en 1948. Il a occupé de hautes fonctions dans la publicité à New York. C’est en 2009, alors qu’il vient d’avoir 60 ans, qu’il publie son premier roman.

 

 

 

 

Le livre :

Dans les années 80, un jeune diplômé, ambitieux et cynique, obtient un poste de trader à Wall Street sur un coup de poker. Commence alors pour lui une fuite en avant faite d’excès de travail, de drogue, d’alcool et de sexe.
Obsédé par l’argent et la réussite, il dépense rapidement des sommes colossales facilement gagnées jusqu’au jour où il est remercié. C’est un retour brutal au monde ordinaire avec un divorce ruineux qui amorce sa déchéance.

Notre avis :


Sexe, drogue, argent, alcool, transpirent tout au long de ce livre. Une plume acerbe pour faire vivre ce monde où les golden boys sont à la recherche permanente du fric, du pouvoir, de la débauche, jusqu’à la chute. « Si l'un de tes collègues se fait virer, ne lui adresse plus jamais la parole. Si tu le croises dans la rue, si tu te retrouves assis à côté de lui à un match de base-ball, fais comme si tu ne l'avais pas vu. L'échec est contagieux. » Au milieu de ce paradis artificiel et écœurant émergent des personnages émouvant comme Holly le travesti. Si cette histoire immorale ne m’a pas passionné, il faut reconnaître le talent de l’auteur pour peindre avec force les portraits d’hommes et de femmes qui cachent leurs faiblesses dans leurs excès.

Note rédigée par Yves février 2015.