l'imposteur ROMAN ETRANGER

L'imposteur

    **

404 pages

 

 

 

 

 

 

 

AVT_Javier-Cercas_2298

Javier Cercas,né en 1962,est un écrivain et traducteur espagnol. Il est le fils d'un vétérinaire de campagne, qui s'installe à Gérone en 1966 alors qu'il est âgé de quatre ans. En 1987, il publie son premier ouvrage , un recueil de nouvelles, "Téléphone". En 1989, il devient professeur de littérature espagnole.

 

Le livre :


L’imposteur c’est l’incroyable histoire d’Enric Marco, icône nationale antifranquiste, symbole de la lutte syndicale, emblème de la puissante association des parents d’élèves de Catalogne, ancien déporté dans un camp de l’Allemagne hitlérienne, président pendant 3 ans de l’Amicale de Mauthausen, qui pendant des décennies a donné des centaines de conférences et accordé des dizaines d’entretiens pour porter la parole des survivants espagnols de l’Holocauste et reçu d’importantes distinctions officielles. En juin 2005, un jeune historien révèle que toute cette vie n’était en fait qu’une mystification, Enric Marco n’avait jamais été déporté, ni interné dans un camp nazi, mieux encore, il avait été en réalité travailleur volontaire en Allemagne.

Notre avis :


Dans ce livre l’auteur tente de comprendre comment un homme a pu tromper pendant aussi longtemps tant de gens. Une recherche obstinée auprès des témoins et historiens, dans les lieux, les articles et les archives. Il discute aussi de longues heures avec Marco lui-même. Une réflexion sur le mensonge, sur le besoin d’être admiré. Javier Cercas dresse un parallèle avec Don Quichotte, deux grands menteurs qui ne se sont pas résignés à la grisaille de leur vie réelle et ont inventé une vie fictive héroïque. L’auteur démontre avec talent que pendant la transition de la dictature à la démocratie, tout le monde s’est mis à se construire un passé noble pour oublier que chacun ou presque n’avait pas levé le petit doigt contre le franquisme.

 

Note rédigée par Yves, octobre 2015.

 

 

 

________________________________