journal TEMOIGNAGE

Journal d'un gardien

d'hôpital

 

   **

117 pages

 

 

 

 

199px-Pavlov_Oleg-Russian_writerNé en 1970, Oleg Pavlov compte parmi les voix importantes de la littérature russe contemporaine. A l’âge de 24 ans, son premier livre, Conte militaire, lui vaut de figurer parmi les finalistes du prix Booker russe. Il recevra ce dernier en 2002 pour " Le banquet du neuvième jour ". Oleg Pavlov s’est vu décerner le prix Soljenitsyne en 2012 pour l’ensemble de son œuvre.

 

Le livre :

 

Oleg Pavlov a travaillé comme vigile dans un hôpital moscovite au cours des années 1990. Par une série de textes brefs, il décrit le quotidien des lieux. Ces petites scènes de la vie courante, cruelles ou tendres, parfois insoutenables, sont rapportées avec une précision clinique, un humour grinçant et une discrète empathie. Chronique au jour le jour d’un service des urgences, cet ouvrage coup de poing s’inscrit dans la très dérangeante "prose confessionnelle " d’Oleg Pavlov.

 

 

Notre avis :

 

Littérature ou journalisme ? La question se pose d’emblée à la lecture du livre d’Oleg Pavlov. Une écriture sans fioritures, des textes qui semblent écrits au moment où se déroule l’action nous décrivent une société russe en pleine décrépitude. La cruauté du personnel hospitalier, un alcoolisme d’une ampleur inimaginable, la mort sous toutes ses formes sont le quotidien d’un hôpital qui reflète la crise morale que la Russie a traversé après la chute de l’Union Soviétique. De rares moments d’humanité face à la souffrance quotidienne éclairent parfois ce récit poignant.

 

Note rédigée par Jean-Pierre mars 2015

_____________________________________