y je vous écris RECIT -TEMOIGNAGE

Je vous écris

de Téhéran

      ***

318 pages

 

 

 

Reliures du Cabinet des Livres (27) (c) Bibliothèque et archives du château de Chantilly

Delphine Minoui est née en 1974, major de promotion du CELSA (section journalisme) en 1997 puis diplômée de l'EHESS en 1997, elle s'installe en Iran pour exercer sa profession. Correspondante de France inter et de France info dès 1999 elle collabore à partir de 2002 au Figaro. Elle a également réalisé et collaboré à plusieurs documentaires.
En 2006, Delphine Minoui a été la lauréate du prix Albert Londres pour une série d'articles sur l'Irak et l'Iran
Elle a écrit récemment sur Nojoud Ali, la première petite fille à avoir obtenu le divorce au Yémen.

 

 

 

 

Le livre :

 

Sous la forme d’une lettre posthume à son grand-père, entremêlée de récits plus proches du reportage, Delphine Minoui raconte ses années iraniennes, de 1997 à 2009. Au fil de cette missive où passé et présent s’entrechoquent, la journaliste franco-iranienne porte un regard neuf et subtil sur son pays d’origine, à la fois rêvé et redouté, tiraillé entre ouverture et repli sur lui-même. Avec elle, on s’infiltre dans les soirées interdites de Téhéran, on pénètre dans l’intimité des mollahs et des miliciens bassidjis, on plonge dans le labyrinthe des services de sécurité, on suit les espoirs et les déceptions du peuple, aux côtés de sa grand-mère Mamani, son amie Niloufar ou la jeune étudiante Sepideh. La société iranienne dans laquelle se fond l’histoire personnelle de la reporter n’a jamais été décrite avec tant de beauté et d’émotion.

 

Notre avis :

Dans ce livre-témoignage, l'auteur  raconte les paradoxes, les contradictions, de ce pays cher à son cœur, qui ne cesse d'avancer-reculer vers la démocratie, la liberté d'expression, les droits de l'homme et de la femme. L'auteur c'est vraiment imprégné de la culture iranienne pour mieux saisir ce pays qui vit encore dans la peur et l'interdit. Un très beau témoignage ou le style journalistique n'apparaît pas forcément dans ce roman vérité. (Gilbert)

Delphine Minoui arrive en Iran en 1997 pour retrouver les traces de son passé familial. L’auteur nous délivre un vrai reportage dans le pays des mollahs entre répression et transgression de l’interdit. Au hasard des rencontres, le lecteur sera surpris de découvrir le petit-fils de l’ayatollah Khomeiny fervent partisan d’une intervention américaine en Iran pour renverser le régime, mais aussi les soirées privées où les femmes avides de liberté laissent libre cours à leur féminité. Malgré toutes les intimidations dont elle fait l’objet, Delphine Minoui continue de raconter la vie quotidienne des iraniens. Comme une journaliste elle pose les questions ,témoigne et nous éclaire sur ce pays qui rêve de liberté et d’ouverture.(Yves)

 

Prolongez votre lecture :

1er février 1979 retour de Khomeni en Iran

 

 

Note rédigée par Gilbert, décembre 2015.

 

 

 

______________________________