encore ROMAN ETRANGER

ENCORE

  ***

384 Pages

 

Prix Médicis étranger 2015

 

 

 

gundayNé à Rhodes en 1976, Hakan Günday vit à Istanbul. Francophone pour avoir suivi son père diplomate à Bruxelles et y avoir fait ses études, il s’est passionné pour " Voyage au bout de la nuit "de Céline , qui a beaucoup influencé son écriture et son regard sur le monde. Auteur de huit romans, il est considéré comme l’enfant terrible de la nouvelle génération des écrivains turcs 

 

 

Le livre :


Gâza, 9 ans, aide son père Ahad à transporter des clandestins entre la Turquie et la Grèce. Pendant des années, Gazâ et Ahad entreposent dans un dépôt cette marchandise humaine, ces individus qui viennent de parcourir plusieurs milliers de kilomètres. Jusqu’au jour où Gazâ cause la mort d’un jeune Afghan du nom de Cuma, le seul être humain qui ait fait preuve d’un peu d’humanité envers lui. Dès lors, dans ce monde violent et désabusé, Gâza devient le tortionnaire des clandestins qui ont le malheur de tomber entre ses mains. Cependant, un soir, suite à un accident de camion, dans lequel son père décède, tout bascule et c’est désormais à lui de trouver comment survivre…

 

Notre avis :

" le fait qu'il y ait un enfer ne prouve nullement qu'il y ait un paradis "

" Le premier outil utilisé par l'homme, c'est un autre homme "
Un roman terrible, un voyage en enfer, dans une langue crue, sans aucun artifice. Le portrait effrayant d’un enfant qui a perdu toute humanité. Un livre qui montre le monde tel qu'il est, sans concession. A travers les "expériences", les rencontres ou les réflexions de Gaza, l'auteur nous délivre une analyse implacable sur la nature humaine. Même si le récit se termine sur une rédemption, on reste ému et choqué. Un livre d'une réalité difficile à encaisser. 

 

 

 

 

Note rédigée par Yves, décembre 2015.

 

________________________________